Mets principaux

Pâté chinois de Louis-François Marcotte

L’INSPIRATION

J’ai sauvé des poubelles (attendez avant de paniquer, continuez à lire) un demi-sac de vidanges (j’ai dit de continuer à lire!) de blé d’inde déjà tout épluché de mon club de volleyball de plage, un restant de tournoi. Que fait-on avec 50 blés d’indes quand on est cinq? Ben on commence par en manger à la façon traditionnelle québécoise, (bouillis 8 minutes, beurre et sel), mais après une couple de fois… Ça a pas trop été long à computer. Pâté chinois ! Et ai-je besoin de mentionner que c’est dimanche ?

LA RECETTE

Je feuillette dans ma collection de livres ceux qui seraient propices à me livrer la marchandise… Je tombe finalement sur la recette de Louis-François Marcotte, qui se trouve à être la recette de sa mère. Merci Soraya (qui m’a gentiment prêté le livre Simple et Chic), tu me permets de concocter un classique québécois, façon Louis-François Marcotte. Du cumin dans un pâté chinois? Ah bon!

J’ai modifié la recette originale (je pouffe de rire), selon mes facteurs ingrédients-à-la-maison / durée-de-la-recette / heure, mais pour vous mettre encore plus l’eau à la bouche, la recette originale de madame Marcotte contient des lentilles. Si vous voulez sa recette… vous pourrez toujours acheter le livre du sexy fils !

Steak

– 1 1/2 livre de boeuf haché
– 3-4 gousses d’ail émincées : J’ai utilisé l’ail de Véro et Alex, cultivé en sol sherbrookois – notez la grosseur des gousses. Je me suis contentée de deux !
– 1 oignon haché
– 1 c. table huile d’olive
– 1 c. table de gras de canard (mon ajout perso)
– 2 c. thé cumin en poudre
– Sel et poivre

Blé d’inde

– 4 tasses de blé d’inde cuit
– 1/2 tasse de crème
– 2 c. table d’eau
– Sel

Patates

Là je vais en perdre quelques-uns : un SACHET de pommes de terres en POUDRE de chez Costco. Ça prend – tenez-vous bien – 15 secondes à faire. Sur semaine, sauver 30 minutes de pelage de patates, de cuisson, de jus de bras pour piler les patates, ça vaut de l’or. Allez, permettez-vous une incartade de temps à autre. C’est sûr que ce ne sera pas aussi moelleux et savoureux que des vraies patates, mais quand on travaille et qu’on a de jeunes enfants, ce gain de temps est très précieux.

Préparation

1. Faire revenir le boeuf dans l’huile et le gras de canard quelques minutes, puis ajouter l’oignon, l’ail et le cumin. Faire revenir 10 minutes, ajouter le sel et le poivre et étendre au fond d’un plat allant au four.

2. Chauffer la crème, le maïs et l’eau pendant quelques minutes, puis passer au mélangeur à main afin d’en faire une crème de texture un peu grossière, saler et étendre sur le boeuf haché.

3. Préparer les pommes de terres en purée et étendre sur le dessus, ajouter des noix de beurre et du paprika et enfourner à 350 degrés pendant 30 minutes.

 

LE RÉSULTAT

Verdict? Ben c’était super bon, bon comme un pâté chinois est supposé être bon. Réconfortant, comme les plats de nos mères, avec le bon goût du gras, des pétakes et du blé d’inde. Et guess what? Charlotte-palais-fin en a redemandé une seconde portion. Un pâté chinois, c’est winner.

Et… Bon appétit !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s