Mets principaux

Risotto à la citrouille rôtie

L’INSPIRATION

Vous arrive-t-il d’écouter Zeste TV? Si c’est le cas, vous avez probablement déjà écouté l’émission de  Donna Hay. C’est une auteure et styliste culinaire australienne active depuis environ 2001 et qui a écrit 14 bouquins qui se sont vendues à 3 millions de copies dans le monde. Son émission « Simple et délicieux avec Donna Hay » (Fast, Fresh, Simple) se vante d’être une émission de cuisine accessible, facile à réaliser et savoureuse.

Je regardais du coin de l’oeil cette femme depuis l’automne dernier, notant à quel point ses recettes étaient effectivement simples, et semblaient effectivement délicieuses. J’ai fait le grand saut ce soir, avec deux de ses recettes. La première, le risotto, et la seconde, le pain aux bananes et au caramel.

Sa première recette me permettait de passer mes morceaux de citrouille congelés de l’automne dernier (monologue sur le gaspillage), et d’essayer ENFIN mon riz arborio que j’avais acheté il y a des lunes, sans avoir le courage de me jeter à l’eau. Et oui, c’était mon premier risotto, mais pas vraiment en réalité,  et vous aller comprendre pourquoi.

LA RECETTE

Risotto à la citrouille rôtie

Ingrédients

15 ml d’huile d’olive
1 oignon émincé (Yé! Pas de spécification, je peux utiliser mes oignons jaunes chéris!)
12 feuilles de sauge (fraîches SVP)
500 ml de riz arborio
250 ml de cubes de citrouille
1,25 l de bouillon de poulet
Sel de mer et poivre fraîchement moulu
30 ml de beurre
125 ml de parmesan râpé

Préparation

1. Préchauffer le four à 200 °C (400 °F). Chauffer une poêle à feu moyen-vif. Faire sauter l’oignon 3 min dans de l’huile d’olive.

2. Ajouter les feuilles de sauge et les cubes de citrouille. Poursuivre la cuisson 1 min.

3. Ajouter le riz et le bouillon. Couvrir et cuire au four 30 min.

4. Incorporer le beurre et le parmesan. Assaisonner et servir.

LE PÉRIPLE

Je me préparais mentalement à brasser mon risotto pendant quinze ou vingt minutes, en ajoutant progressivement le bouillon, comme toute bonne recette de risotto… Mais non! Madame Hay a perfectionné l’art du simple, je n’ai qu’à sauter les légumes dans ma poêle, et le reste se passe dans le four…

Tout va très bien, mais après cinq minutes de cuisson, je m’aperçois avec effroi que la moitié du riz est restée sur le comptoir. Va savoir pourquoi, j’avais mesuré mon riz dans deux contenants séparés. Je répare ma bévue dans une précipitation vertigineuse, je ferme la porte du four, je regarde à gauche et à droite, personne n’a rien vu (je suis la seule adulte dans la maison). Ouf-fe. Déception évitée de justesse. Auriez-vous vu ça, une soupe au riz?

Mon sauvetage mérite un happy hour à 16h30 : Gewurztraminer serait mon ami pour les 30 prochaines minutes. Un autre secret : mon parmesan était tellement dur que je n’était même pas capable de le râper. J’ai utilisé mes vieux morceaux de fromages forts qui traînaient dans le frigo, comme Oka aux champignons, Frère Jacques… jusqu’à ce que j’arrive à la quantité requise. Je ne vous dit pas quand je les ai achetés, je vous soulagerai peut-être en mentionnant que j’ai pris soin de couper les côtés vieillis auparavant, ben oui ben oui. (Subconsient: « Condonc! À la base, c’est du moisi anyway c’t’é fromages-là? »)

LE RÉSULTAT

Je dois avouer que je craignais le résultat. Un risotto qui nécessite si peu de soins, c’est louche. Au bout du compte, je dis bravo madame Hay, c’était vraiment délicieux, et toute la famille a aimé. En fait, Charlotte me dit poliment que c’est vraiment délicieux, mais qu’elle n’en veut pas dans son lunch. Mariane non plus, d’ajouter, même si elle vide son assiette (?). Mais bon, mon chum et moi on a trouvé ça excellent, le goût de la sauge y est imposant mais extraordinaire.

Soit dit en passant, le risotto se suffit à lui-même, c’est-à-dire que c’est un plat primo, un plat principal. Mais si vous cohabitez avec un homme des cavernes, je vous recommande d’accompagner avec une viande légère comme du jambon sec, du canard confit, du poisson ou du filet de porc par exemple (ne vous trompez pas, J’AIME mon homme des cavernes). Par contre, si c’est le cas, coupez la recette en deux pour un repas 4 personnes.

C’est peut-être les réflexes pour mon ancien four – héritage de ma belle-mère – qui chauffait 75 degrés de plus qu’indiqué, mais j’ai fixé la température à 375 degrés, me gardant ainsi une marge de sécurité. Mes morceaux de citrouille sortaient du congélateur en avant-midi, ça a peut-être influencé le temps de cuisson car après 30 minutes, ça ne mijotait pas et il restait du bouillon. Je dirais qu’après 45 minutes ou une heure, c’était parfait. Mon conseil serait de surveiller minutieusement après 30 minutes, question de ne pas passer la limite du « parfait » au « trop tard ».

Je me promets certainement de refaire des recettes de Donna Hay. Comme on dit, she walk the talk.

Et… Bon appétit!

Advertisements

2 réflexions sur “Risotto à la citrouille rôtie

  1. ça a l’air hyper bon ! dès que je suis installée, j’essaye la recette ! j’adore les risottos en général et c’est ce que j’aime prendre au resto italien…mmmh !
    bisous ma poulette !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s