Mets principaux

Choucroute à la bière… Prost!

Prost signifie tchin tchin en allemand. Saviez-vous que tchin tchin vient du mot allemand trinker qui signifie boire? Ah! Ces allemands, quels fêtards tout de même. Je salive à chaque Festibière devant les effluves du casse-croûte allemand qui sert la saucisse choucroute accompagnée d’une bonne bière froide. C’était assez pour éveiller la fraulein en moi, il fallait que je fasse une bonne recette dans les règles de l’art… J’entends déjà les sceptiques… « Pffff! Elle va remplacer les saucisses allemandes par des saucisses hot-dog!« . Tsk! Tsk! Tsk! Taisez-vous, vous serez confondus.

LA RECETTE

Premièrement, je me suis demandée « Mais qu’est-ce que la choucroute? » C’est simplement du bon vieux chou vert râpé qui a saumuré. Je voulais faire ma choucroute moi-même, mais ah shnit, il aurait fallu prévoir quelques semaines, le temps que le chou ait saumuré.  J’ai trouvé la recette sur www.marmiton.org et j’en ai préparé un chou entier, je vous en redonne des nouvelles dans une couple de mois. Autrement, vous pouvez acheter la choucroute Mrs Whyte’s ou Bick’s et la cuisiner par après en la rinçant et en la parfumant à votre goût.

Je sais que Ricardo fait d’excellentes recettes, c’est donc la première chose que j’ai googlé. Il proposait 2 recettes, la première de son cru (trop simple), et la seconde de Janine Sutto (un peu plus compliquée). Comme je n’arrive JAMAIS à trouver tout ce qu’il faut (saucisse de Morteau… Allo??? J’habite à Saint-Romuald moi, citron!), j’ai modifié légèrement la 2e recette. J’ai aussi réduit considérablement la quantité de choucroute car mes filles n’en mangeront sûrement pas… P’tits becs fins, va!

Ingrédients

• 1L de choucroute en pot (pas en tonneau comme le recommande Janine Sutto. Vous avez-déjà vu ça vous, un tonneau de choucroute chez IGA?)
• 1 gros oignon, pelé et coupé en deux
• 2 clous de girofle
• 2c à table de gras de canard
• 2 carottes, pelées (au diable le céleri, j’en ai pas!)
• 10 pommes de terre jaunes
• 2 gousses d’ail, coupées en deux
• 1 bouquet de persil
• 1 feuilles de laurier
• 1L de bière blonde Richard’s
• 5 grains de poivre
• 5 baies de genièvre
• 10 saucisses Toulouse
• 150 g de lard fumé
• 700 grammes de jambon fumé
• Sel et poivre

Accompagnements

• Cornichons vinaigrés
• Moutarde de Dijon

Préparation

Placer la choucroute dans une passoire et la rincer abondamment sous l’eau froide. Bien égoutter et presser la choucroute afin de bien l’assécher.

Piquer les moitiés d’oignon d’un clou de girofle.

Dans une grande casserole, faire revenir la choucroute dans le gras de canard environ 5 minutes. Ajouter les légumes, l’ail, le bouquet de persil, le laurier, le poivre et les baies de genièvre et poursuivre la cuisson environ 3 minutes. Arroser de bière. Porter à ébullition et laisser mijoter environ 2 heures à découvert. Ajouter de la bière durant la cuisson au besoin.

Pendant ce temps, dans une casserole d’eau bouillante, cuire les saucisses pendant 15 minutes. Égoutter.

Après 2 heures de cuisson de la choucroute, retirer le persil, y déposer le lard fumé, le jambon, les saucisses et les pommes de terre. Poursuivre la cuisson environ 1 heure ou jusqu’à tendreté de la viande.

Verser la choucroute dans un plat de service en plaçant la viande et les légumes sur le dessus. Servir avec des cornichons et de la moutarde de Dijon ou de la moutarde de Meaux.

LE PÉRIPLE

C’est un départ! Je mets de la musique techno style Cosmos, question de me sentir dans le vent, comme tous ces chefs qu’on voit à la TV… Bon on commence. Ah faut que j’aille à la toilette. Je reviens, et merde, l’évier est plein.  Part le lave-vaisselle, arrive pour ouvrir le pot, pas capable. OK. Voyons? Je ne trouve pas la graisse de canard! Respire, Rachel! L’ost* de musique techno commence à me taper sur les nerfs. Nellie se réveille de son dodo, je commence à avoir chaud, j’enlève une couche. Je finis par tout mettre ce qu’il faut dans la casserole, et enfin je peux laisser mijoter 2 heures. Ça me laisse le temps de faire bouillir mes saucisses, préparer le lard salé et le jambon, et faire ma choucroute maison. C’est la première fois que je fais ce type de recette, donc mon niveau de stress est élevé. Terre inconnue, peu de contrôle, stress au max – ya man, je suis Germaine.

Bon je m’écarte, revenons à nos chaudrons. Vite, les filles arrivent bientôt de l’école, finissons-en avec ces saucisses/jambon/lard et cette choucroute maison. Je finis par passer au robot culinaire mon énorme chou vert… et crotte! Une autre erreur : Je passe la râpe. Résultat : je me retrouve avec de la salade de chou plutôt que de la choucroute. Bon bon bon… La moitié de mon chou sera donc de la salade choucroute (peut-être que ce sera une invention fabuleuse qui va marquer l’histoire?), et l’autre moitié, la standard choucroute. Je vous en reparle dans quelques semaines.

Finalement, une heure avant la fin de cuisson, je rajoute mes 63 saucisses (vraiment, j’ai exagéré), le lard, le jambon et les pommes de terre que je pousse dans le liquide. Et OUI! C’était bon! Mon papa a aimé, lui qui n’a presque plus d’appétit le soir, il a vidé son assiette, et mon chum s’est servi deux fois. C’est un succès!!! Les sceptiques sont confondus!

Bien! Mon premier test fut concluant. Reste à voir dans quelques semaines pour la choucroute home made, et on sera prêt à faire un véritable Oktoberfest chez nous.

Prochain objectif : faire nos propres variétés de saucisses. Doh!

J’oubliais une dernière chose : Et… Bon appétit!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s