Accompagnements·Desserts·Un peu de tout

Confiote de prunes à moman

L’INSPIRATION

Aaaahhhhh… J’ai ma journée à moi tu-seule. Mon chum est parti chercher du bois sur la terre familiale avec les filles. Qu’est-ce que je fais? Je BLOGUE, voyons donc!!!

Ma mère fait le tour de toute la famille à chaque fin d’été pour qu’on aille vider ses mirabelliers. Je passe mon tour habituellement, trop occupée à faire le petit 20 minutes de voiture dans mon rush de rentrée scolaire et patati et patata (n’importe quoi). Cette année, ma mère a besoin de nous : deux de ses pruniers sont trop abîmés, elle réquisitionne notre aide pour s’en débarrasser. On se pointe, scie à chaîne et sécateurs en main. Puis, tant qu’à y être, on va bien en cueillir quelques-unes, non? Je constate l’ampleur de la tâche en m’imaginant au bout d’un escabeau chambralant, à cueillir les petits fruits un à un. J’abandonne l’idée. Puis, je vois-ti-pas mon chum, la tarp installée au sol, de tout son 220 livres à secouer le prunier comme un enragé… Bingo! Ça tombe comme des mouches, et toute la gang récolte sa réserve. T’es trop hot, mon homme.

De kessé m’a faire avec 12 tasses de prunes? On y va basic avec de la bonne vieille confiture.

LA RECETTE

Ingrédients

– 6 tasses de prunes (ça pourrit vite, ces tites affaires-là)
– 2 1/2 tasses de sucre
– 3/4 tasse de sirop d’érable (j’ai manqué de sucre)
– le jus d’une lime

Préparation

– nettoyer et dénoyauter les prunes : ma belle-soeur préfère les cuire avec les noyaux, car ceux-ci remontent à la surface durant la cuisson, mais pour l’avoir déjà essayé, je préfère nettement les enlever avant, c’est super rapide et on est sûr de ne pas en oublier.

– mettre dans une casserole avec les autres ingrédients et chauffer à feu moyen-doux
– faire cuire pendant 2 heures ou jusqu’à consistance désirée, en écrasant la chair des prunes avec la cuillère de bois

LE RÉSULTAT

Ben franchement, je suis agréablement surprise. Pour une première avec des prunes jaunes, je doutais du résultat mais le goût est très semblable à celui des prunes Mont-Royal violettes, qui donne une confiture d’un rouge intense. Mais anyway, j’ai une histoire d’amour avec la confiture de prunes qui date de ma pré-adolescence, j’étais vendue d’avance.

Abracadabra… Pouf! Volatilisée.

Là, j’avais beau chercher sur les Internets, je ne trouvais aucun tableau des fruits en saison au Québec. Voyons donc! Ben j’en ai fait un juste pour vous, mes cocos :

Si jamais il manque quelque chose, faites-moi signe. Bon, maintenant, vous n’aurez plus aucun prétexte pour ne pas faire de la bonne confiote.

Et… Bon appétit !

Advertisements

3 réflexions sur “Confiote de prunes à moman

    1. Tant mieux!!! Bonne popote, MC! En passant, je pensais justement à toi sous la douche (!), je commence à être sur la fin de mes savons, je vais essayer de passer par chez vous un de ces quatre. J’en ai donné un à une chum hier, comme cadeau d’hôtesse ;)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s