Mets principaux

Tajine de boulettes, okras, citrons confits et pommes de terre

L’INSPIRATION

Vous savez peut-être maintenant qu’en ce qui concerne la bouffe, j’adore tout ce qui est exotique. Créole, espagnol, africain, asiatique… Par ici la sortie, l’estomac de Rachel est juste en bas! Glurp, glurp, glurp.

Figurez-vous que j’ai la chance d’avoir une belle-soeur originaire du Maroc, la flamboyante Soraya. Sa mère, Fatima, nous a un jour reçu à souper. Elle nous avait préparé un tajine au poulet, citrons confits et olives. Le plat de poulet, la sauce, le couscous… C’était digne des dieux, on n’en revenait pas de notre chance. Je rêvais depuis ce temps d’essayer mon propre tajine aux citrons confits… Ce week-end, pitstop chez Soraya, j’en repars avec quatre livres de recettes à feuilleter.

 

J’ai mis en pot des citrons à confire le 1er janvier dernier (évolution ci-haut : avril et juin), ils sont maintenant bien translucides : bingo! Le temps est venu de faire The Great Tajine.

LA RECETTE

Je feuillette ce petit bouquin, Tajines couscous et pastillas. Je fais comme toujours mon petit décompte qui doit faire grincer des dents les puristes : quelle viande j’ai, quelle recette convient, quels légumes doit-on avoir, puis-je interchanger pour un autre… Bah, que voulez-vous, je n’ai pas 30 minutes à perdre chaque jour pour faire des aller-retour à l’épicerie, et puis, je possède maintenant une maîtrise ès interversion d’ingrédients. Fichez-moi la paix avec vos turutututs, monsieur Screugneugneu.

Je tombe sur une recette que Soraya m’avait pointé du doigt comme étant excellente. Le décompte commence : on demande du veau haché, j’ai de la saucisse provenant de la Boucherie Giroux de St-Joseph-de-Beauce. Je n’ai pas de courgettes, mais j’ai des okras. Pas de ras el-hanout, mais j’ai la quinzaine d’épices nécessaire pour en faire. OK, on y va, c’est cette recette-là !

Ingrédients

2 citrons confits
2 oignons hachés
1 petite barquette d’okras hachés en rondelles
4 pommes de terre coupées grossièrement (1 pouce)
1kg de saucisse Giroux
1 c. thé de safran
1 c. table de ras el-hanout*
1 oeuf
5 c. table d’huile d’olive
50 grammes d’amandes effilées
1 c. table de cumin
1 c. table de miel
2 feuilles de laurier
Sel et poivre

Préparation

1. Préparer les citrons confits au moins 1 mois à l’avance (recette de Caroline McCann) ou les acheter déjà confits
2. Prélever et hacher la peau des citrons.
3. Vider les saucisses de leur chair et mélanger avec le safran, le ras el-hanout et l’oeuf, puis former des boulettes de la grosseur d’un oeuf.
4. Chauffer l’huile à feu vif dans un grand plat à tajine, ou une cocotte en fonte (ou, comme le pauvre p’tit peuple que je suis, dans une casserole Lagostina). Saisir les pommes de terre, les amandes et les oignons pour les colorer, puis ajouter la viande et les courgettes. Ajouter e cumin, le miel, les citrons et le laurier. Mouiller avec un peu d’eau, couvrir et laisser cuire 35 minutes à feu moyen. Servir avec de la semoule et des raisins secs.

LE RÉSULTAT

J’ai servi le tajine avec un couscous aux épinards et aux agrumes que la très gentille Albertine Ndidi, propriétaire de l’Épicerie Exotique de Lévis m’a donné lors de ma visite dans son commerce, après avoir dévalisé ses étalages. Je vous raconterai cette visite bientôt. Sur la photo, Albertine me montrait du manioc.

Donc le couscous aromatisé était assez goûteux, mais je préfère tout de même le couscous nature ou cuit dans le bouillon de poulet.

La familia : Mon chum a dit la bouche pleine « Vraiment bon… Vrrraiment bon… ». Quand aux kids, c’était mitigé, mais ça amène des discussions de famille très intéressantes : « Moi j’aime pas la chose verte, mais j’aime les boulettes » dit l’une ; « Moi j’aime touttte! » dit l’autre. Pour ma part, j’aime tout simplement me faire transporter dans un autre pays, une autre culture. Bonheur.

Et… Bon appétit !

*Pour le ras el-hanout, mélanger
1 c. thé de (chaque) : carvi, cumin, piment de la Jamaïque, clou de girofle, poivre, gingembre, coriandre
1/2 c. thé de (chaque) : piment de cayenne et canelle
1/4 c. thé de (chaque) : muscade et curcuma

Advertisements

5 réflexions sur “Tajine de boulettes, okras, citrons confits et pommes de terre

  1. J’ai essayé de faire des Citrons confits cette hiver.. mais ils ont comme pourri dans le pot :( tant mieux si tu as réeusie :P

    1. On m’avait déjà dit de ne pas lésiner sur la quantité de sel, et d’utiliser du gros sel. Si tu suis la recette de Caroline McCann, c’est-à-dire couper les citrons en 4 sans les séparer, et rajouter du sel au fond en plus, tu devrait avoir de bons résultats… Bonne chance!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s