Accompagnements·Événements·Desserts·Entrées·Mets principaux·Un peu de tout

Steven et moi

Oh my god, je suis bel et bien une foodie. C’est bien la combinaison de groupie et food lover, n’est-ce pas?

Dans le cadre du BBQ Fest Richard’s qui a eu lieu à Québec ce week-end, je me suis inscrite sans hésiter à la clinique privée de Steven Raichlen, à 100$ le billet. Ben non, je ne vais pas voir The Wall cet été à Québec, mais je me paye un tête-à-tête avec Steven Raichlen. C’est comme ça. Je n’ai qu’une vie à vivre, je vis intensément mes passions, et ça se trouve que ma passion des dernières années est la bouffe et les chefs superstars. Sourire!

Alors voilà, il fait un soleil magnifique. J’ai sorti mon chapeau et mon jacket blanc pour me protéger des chaleurs. Je prend le bus – je n’ai plus l’occasion mais j’adore me faire conduire sans soucis – et j’arrive directement sur le site. No worries. Je n’ai pas oublié d’apporter mon livre Barbecue de Steven Raichlen et un Sharpie. Mon Iphone est chargé juste assez pour prendre quelques photos de cet événement unique que j’allais bientôt vivre. Même mon chapeau, rebords pliés, m’aide à être encore plus dans ma bulle. Pas besoin de personne pour vivre ce petit moment intense, juste moi avec moi-même.

J’arrive sur place, je n’ai pas le temps de faire le tour des kiosques, je vois déjà des participants s’installer à la tente VIP. Vite, il n’y a que 50 sièges, je ne veux pas être assise derrière! Je m’assois donc dans la première rangée, à quelques mètres de l’endroit où se trouvera bientôt monsieur Raichlen. On ne sera finalement qu’environ vingt cinq tout au plus, ce sera très intime. On s’affaire à chauffer les barbecues, on apporte les ingrédients, et voici monsieur Raichlen qui arrive, en toute simplicité dans sa chemise de coton élimé et déboutonnée. J’ai le sourire fendu jusqu’aux oreilles bien malgré moi, et je démarre un applaudissement en criant un « woo-hoooo » contenu. Tout le monde applaudit, le sourire aux lèvres, et monsieur Raichlen est manifestement enchanté de cet accueil. On démarre avec un petit speech classique : « Votre ville est magnifique, ne vous inquiétez pas pour la météo, j’ai apporté le soleil avec moi« … On apprend sans surprise qu’il vit à Martha’s Vineyard avec sa femme (qui est d’ailleurs sagement assise derrière nous).

Il nous préparera à tour de rôle les quatre plats suivants. Je vous donne les conseils que j’ai retenu :

– Petites côtes levées de dos sauce barbecue au citron et à la cassonade

Vous frottez vos côtes levées avec du « rub steak » au début de la cuisson de 45 minutes, mais ne badigeonnez la sauce que pour les dix dernières minutes. Et même, monsieur Raichlen propose de ne pas badigeonner mais servir la sauce à côté, pour que l’on puisse savourer toute la tendreté du porc même sans la sauce. Il a inventé un support qu’il appelle « condominium à côtes levées » afin de faciliter la cuisson. D’ailleurs, tous les outils qu’il a inventé sont issues de son désir de les posséder au début de son aventure avec le barbecue.

Crumble aux bleuets

Si vous n’avez pas de BBQ au charbon, vous n’aurez JAMAIS autant de fumée avec les copeaux trempés avec votre BBQ au gaz. Il faut vous faire à l’idée. Pour cette recette, on débute la cuisson avec le BBQ au charbon pour donner l’odeur de fumée, puis on termine avec le BBQ au gaz, pour ne pas brûler le crumble. Le BBQ au charbon est assez intense. Le secret de cette recette selon monsieur Raichlen : les zestes de citrons qui font toute la différence. Vraiment, pour y avoir goûté, il a tout à fait raison.

– Huîtres grillées sauce au gingembre au soya et aux petits fruits

Étonnée de la combinaison des ingrédients, j’ai posé la question à savoir comment il élaborait ses recettes. Elles sont le fruit d’essais-erreurs avec toute une équipe pour l’appuyer. « J’ai besoin d’avoir cette équipe sinon pour arriver au résultat voulu, j’ai tendance à tricher » dit-il. Somme toute, cette recette est un savant mélange de sucré-salé. Les canneberges, le saké, le vinaigre, la sauce soya et le gingembre font bon ménage avec les huîtres. Quand les jus bouillonnent, monsieur Raichlen conseille de tourner le support à huîtres – qu’il a également inventé – à 180 degrés car la chaleur est toujours plus élevée au fond du barbecue.

Épis de blé d’inde grillés

Ce qu’il ne dira jamais à la télé mais qu’il nous a conseillé a déclenché un fou rire général, et je cite : « Cuire un épi avec la pelure dessus, c’est comme faire un acte intime avec une membrane protectrice. » La recette ne se retrouvait pas sur le site, mais elle est fort simple. Il dénude le blé d’inde sans en détacher les feuilles. Il n’en détache qu’une seule pour attacher ensemble le reste des autres feuilles. Puis, il les dépose sur le BBQ, mais attention, vous devez plier une feuille d’aluminium en trois pour protéger ces feuilles (vous déposez la feuille d’aluminium sur le BBQ puis les feuilles des épis dessus). Pour le blé d’inde, c’est une cuisson directement sur le grill. Immédiatement après avoir déposé les épis, on les badigeonne avec du beurre fondu puis on saupoudre de rub steak (voir les assaisonnements dans la recette de côtes levées). On retourne et on recommence la première étape, et ainsi de suite, jusqu’à ce que ça commence à crépiter.

Et à la toute fin, on pouvait goûter à trois des quatres plats concoctés… J’ai tout d’abord demandé poliment une petite photo et un autographe (et je n’étais pas la seule à avoir apporté mon bouquin – ouf, je ne suis pas la seule freak).

Puis, je suis allée m’asseoir dans un coin avec mon assiette, Iphone en main, me disant à moi-même « Steven Raichlen a cuisiné le plat que je déguste… ». Encore un sourire!

Et… Bon appétit!

Publicités

6 réflexions au sujet de « Steven et moi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s